Amour ou peur ?

Amour ou peur ?

Hello ! « L’amour ou la peur », ce titre va vous paraître particulier mais j’ai de nouveau envie de partager avec vous quelques réflexions plus personnelles qui m’ont aidées et qui je l’espère pourront vous aider à faire des choix plus alignés.

A l’origine de cette réflexion

J’ai rencontré mes peurs relativement tôt. Enfant j’étais timide et introvertie mais plutôt fonceuse ! Mais la peur de ne pas plaire, de ne pas avoir sa place, la peur d’être mise en avant aussi sont vite arrivées… A mes peurs s’ajoutaient celles de personnes qui m’entourent également, une vraie éponge… Mes peurs sont restées tapies, grandissant sournoisement, s’accumulant au fil du temps, s’ancrant en moi… Jusqu’à ce qu’elles me freinent complètement mentalement et physiquement… Impossible de toutes les citer… J’avais fini par avoir peur d’avoir peur

Ce que j’ai découvert

Je ne vous cache pas que beaucoup de larmes ont coulé avant que je comprenne ce que je vais vous dire… Beaucoup de temps aussi… Je vais essayer d’être synthétique, vous trouverez en fin d’article de quoi alimenter vos propres réflexions.

J’ai découvert que seuls deux chemins existent : celui l’amour et celui de la peur. Cette vision de la vie peut paraître réductrice et pourtant c’est en simplifiant ma façon de voir que j’ai également simplifié mes choix !

La peur et l’amour sont les deux facettes d’une même pièce. Nos choix et nos réflexions découlent inévitablement de l’une de ces deux options.

Choisir l’amour, c’est suivre la voie de nos besoins et de nos désirs les plus profonds – malgré ce que les autres peuvent dire ou penser. C’est se dire “oui” ! Cela signifie vivre avec la joie, la paix et l’épanouissement comme objectif ultime.

La peur se manifeste souvent par le doute, la tristesse, l’inquiétude ou la colère face à ce qui pourrait arriver. C’est renoncer à soi-même, c’est parfois respecter la vision des autres ou de la société plutôt que de se faire confiance.

Prendre conscience que seules deux voies s’offrent à moi me permet finalement de me “faciliter” la vie et de choisir en étant plus consciente.

Attention je ne vous dis pas que c’est facile ni que j’y parviens à chaque fois. Je ne suis pas consciente de tout ce qui se trame dans ma tête (il y a encore un sacré boulot de ce côté !!) Je ne diabolise pas non plus la peur qui est utile si elle ne nous paralyse pas. Mais si je me crispe face à une décision, c’est probablement parce la peur l’a emporté sur ce qui me semble juste au fond de moi et à ce moment-là j’ai toujours la possibilité de revenir sur mes pas pour choisir la voie de mon cœur.

Ce que j’essaie d’appliquer

Combien de fois ai-je laisser la peur m’empêcher de faire ce que je voulais faire ? Vous n’imaginez pas le nombre de doutes qui m’envahissent chaque jour ! Et il n’est pas toujours facile de savoir si je prends une décision par peur plutôt que par amour. Mais en l’expérimentant je commence à repérer mes peurs plus facilement, en étant plus consciente. C’est ma première étape !

Quand j’ai le courage, je les accueille et tente de comprendre le besoin non comblé qui se cache derrière elles. (Croyez-moi elles reviennent plus vite si je ne le fais pas…)

J’apprends également au fil du temps à écouter mon corps. J’ai été si sourde des années durant qu’il a tendance à se manifester de façon plus ou moins violente ces derniers temps : maux de tête, difficultés à respirer, cou ou dos bloqué…

Et enfin je me force à oser ! Je tente d’aller vers ce qui me plait, ce qui m’attire même si au premier abord ça me parait compliqué. Sortir de ma zone de confort demande du courage et j’ai toujours mille et une raisons de ne pas y aller ! Mais quand ma tête fait des listes à rallonge, je sais que la peur n’est pas loin !!

Et si vous me connaissez un peu, j’aime les mots, en particulier les citations ! En voici quelques-unes qui me parlent beaucoup quand la peur fait son retour !

  • Le courage croit en osant et la peur en hésitant.
  • Celui qui pense qu’il peut réussir et celui qui pense qu’il ne peut pas ont tous deux raison.
  • Que vos choix soient le reflet de vos espoirs et non de vos peurs. Nelson Mandela
  • Désirer l’impossible, c’est bien souvent désirer tout ce qu’il y a de possible enseveli sous nos peurs. Jacques Dor.

Pour aller plus plus loin

Comme promis, voici de quoi alimenter votre propre réflexion. J’ai volontairement choisi des formats différents pour que vous puissiez trouver celui qui vous convient le mieux :

Je ne peux que vous encourager à faire taire vos peurs et vous engager vers la voie de votre cœur. Si ces mots résonnent en vous c’est probablement parce que vous y êtes prêt.e ! N’hésitez pas à partager votre propre expérience, vos réflexions ou ce qui vous a marqué ces derniers temps sur ce sujet pour alimenter cet article ! Vous pouvez également m’écrire directement si vous préférez cette option, je serai ravie de vous lire !!

A bientôt,

Si ce contenu vous inspire, n’hésitez pas à l’épingler ou le partager !

Related Posts

No Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published.